Jauzion, la classe

France
mardi 24 mars 2009
par  Stango
popularité : 1%

Après des débuts hésitants, Yannick Jauzion est aujourd’hui l’un des meilleurs centres du monde, au point que même les All Blacks nous l’envient ! Joueur sans faille, il est le baromètre de l’équipe de France.

« Jauzion, le plus Black des Français ». La formule a de quoi surprendre, et peut surtout paraître ridicule et prétentieuse. Elle vient pourtant de Philippe Cariat, son ancien entraîneur à Colomiers, l’un de ceux qui l’a façonné. Pour Cédric Heymans, son coéquipier à Toulouse, « c’est l’équivalent français d’Umaga ». Rien que ça. Alors exagérés les compliments ? Sans doute pas : au moment de la retraite d’Umaga, l’encadrement des All Blacks a clairement défini le profil de celui qui pourrait le remplacer, et il s’agissait de Yannick Jauzion, en français dans le texte ! L’hommage veut tout dire. Depuis Philippe Sella, le rugby français n’avait pas connu un centre aussi affirmé, aussi indispensable, aussi talentueux. Et pourtant le gamin de Graulhet a pris son temps pour tracer sa route, le temps d’achever sa croissance et surtout de terminer ses études d’ingénieur agricole.

Remarqué à Colomiers, il signe à Toulouse en 2002, mais peine à s’imposer, en dépit de qualités évidentes et largement au-dessus de la moyenne. Il faut dire qu’il n’a pas toujours eu le physique impressionnant qu’on lui connaît aujourd’hui, et comme il le reconnaît lui-même, il n’a pas appris à jouer en force, faute de moyens. Résultat, voilà un colosse capable de jouer autant en pénétration qu’en débordement, qui possède une incroyable capacité à rester debout et à faire jouer ses partenaires. Donc un poison pour ses adversaires, d’autant qu’il a aussi un excellent jeu au pied et une défense agressive. Bref, le joueur complet par excellence, discret mais dévoué au collectif. Après des débuts hésitants en équipe de France en 2001, il en est devenu un pion essentiel, et les Bleus auront forcément besoin de lui pour remporter la Coupe du monde.


Par Aymeric MARCHAL (L’équipe.fr)


Commentaires